découvrir l'empire achéménide actualités
ACHEMENET
programme et site fondés par Pierre Briant
L'empire perse achéménide
du Bosphore à l'Indus
de 550 à 330 avant notre ère
 rechercher
 
Publications
Musée achéménide et ressources iconographiques
Sources textuelles
 
 
 
 mon espace
Vous n'êtes pas identifié
J'ai mon espace
 

Veuillez saisir vos identifiants pour accéder à votre espace.

J'ai oublié mon mot de passe
 

Votre mot de passe va vous être envoyé.
Veuillez indiquer votre email.

Je n'ai pas d'espace
 

Veuillez indiquer votre email et saisir un mot de passe d'au moins 6 caractères pour créer votre espace.

Traitement en cours...
 
Changer mon mot de passe
 

Veuillez indiquer votre mot de passe actuel et saisir un nouveau mot de passe d'au moins 6 caractères.

Changer mon email
 

Veuillez indiquer votre mot de passe actuel et saisir un nouvel email valide.

retourner aux dossiers
 
 
 
 
x

Créer mon espace

En créant votre espace vous pouvez mémoriser les fiches de manière permanente et les rappeler d'une session l'autre.

  • Cliquez sur l'onglet "Je n'ai pas d'espace".
  • Saisissez votre adresse mail et un mot de passe d'au moins 6 caractères.
  • Cliquez sur le bouton "créer".
  • Une demande de confirmation vous sera envoyée par mail. Vous devrez cliquer sur le lien interne afficher dans ce mail pour activer votre espace.

Modifier mes identifiants

Vous devez auparavant être connecté à votre espace.

  • Cliquez sur votre email qui apparaît en haut à gauche du panneau "mon espace".
  • Pour changer votre mot de passe cliquez sur l'onglet "Changer mon mot de passe".
  • Pour changer votre adresse mail cliquez sur l'onglet "Changer mon email".

Créer un dossier

Vous pouvez classer vos fiches dans des dossiers. Pour Créer un dossier :

  • Cliquer sur ce bouton pour créer un nouveau dossier.
  • Saisissez un nom de dossier.
  • Cliquez sur le bouton "ok" pour créer le dossier.
  • Cliquez sur le bouton "-" ou "x" pour abandonner la procédure.

Renommer un dossier

  • Cliquer sur ce bouton pour éditer le nom du dossier.
  • Saisissez un nouveau nom.
  • Cliquez sur le bouton "ok" pour enregistrer la modification.
  • Cliquez sur le bouton "-" pour abandonner la procédure.

Supprimer un dossier

Cette action supprime toutes les fiches mémorisées dans le dossier.

  • Cliquer sur ce bouton pour supprimer le dossier.
  • Cliquez sur le bouton "-" pour abandonner la procédure.
  • Cliquez sur le bouton "x" pour supprimer la procédure.

Mémoriser une fiche

Depuis la fiche :

  • Cliquer sur ce bouton situé en haut à droite de la fiche.
  • Dans la liste déroulante qui apparaît à côté du bouton, sélectionnez le dossier dans lequel vous souhaitez enregistrer la fiche .
  • Le message "document enregistré" apparaît en remplacement de la liste pour vous confirmer que l'action a été effectuée.

Déplacer une fiche

Depuis mon espace :

  • Ouvrez le dossier où se trouve la fiche à déplacer en cliquant sur le nom du dossier.
  • Cliquez sur la petite flèche en haut à droite du contenu du dossier.
  • Dans la liste qui se déroule, cliquez sur le dossier de destination.

Supprimer une fiche

Depuis mon espace :

  • Ouvrez le dossier où se trouve la fiche à supprimer en cliquant sur le nom du dossier.
  • Cliquez sur la petite flèche en haut à droite du contenu du dossier.
  • Dans la liste qui se déroule, cliquez sur "supprimer ce document".
<< 129/160 >>

Jursa, Bel-remanni BM 42630

numéro(s) : BM 42630+42631+43107

date babylonienne : [-]/vi/Darius I 13
date julienne : 509

lieu de rédaction : Sippar

archive : Bel-remanni

type de support : tablette
matériau : argile
langue : babylonien
écriture : cunéiforme

résumé : Estimation forfaitaire de 7.560 litres de dattes, à la charge de Iddin-Nabu, fils de [...], et de Šuzubu, fils de Hašdaia, sur un champ situé dans la ville de Til-gubbi, appartenant à Nidinti-Marduk, fils de Šamaš-šumu-lišir, descendant d'Ile’i-Marduk.

© Translittération et traduction : Michael Jursa / 1999

date de mise en ligne : janvier 2002

TRANSLITTERATION
1 [40]+2 gur zú.lum.ma zag.lu ⌈a⌉.[šà]
  [ina ú-g]a-ri du6 {I}gub-bu nam sip:par(Text: UD-ME)[ki]
  [šá Ini-din-t]ì-⌈d⌉amar.utu a-šú šá Idutu⌉-m[u-giš]
  [a Ida]-⌈damar.utu ina muh-hi Imu⌉-[dag a-šú šá ...]
5  
[ù Iš]u-zu-bu a-šú šá Ihaš-da-a-[a ina iti.x]
  [z]ú.lum.ma a4 42 g[ur x x x]
  [ina mu]h-hi 1en rittu4-ta [x x x x]
  [x x] ⌈ú 2ta x x⌉[x x x x x]
  [ina mu]h-hi 1 ⌈ME⌉ gur 2 1/2 gín [(kù.babbar) ha-bu-ú(-/ú)-hi-in]
10 [0?] 20ta bil-tu4 it-ti-⌈i⌉ [x x x x]
Rd.  
[x] ⌈1enmar-ri 2 ma.na [x x x]
11a  
                                            1 ⌈mu⌉-[x x x]
  [x] ⌈ku⌉ lu ina a.šà šá Ini-din-tu4-[damar.utu]
Rs.  
[0] ⌈a-di-i 6ta mu.an.nameš [Imu-dag ù]
  [I]⌈šu-zu⌉-bu ú-áš-bi-’ ⌈x⌉ [x x x]
15 6ta mumeš ina lìb-bi [x x x x]
  1 ma.na kù.babbar ⌈babbarú a-na Ini⌉-[din-tu4-damar.utu]
  5 gur zú.lum.ma a-na áš-<šá>-ba-’ šá [x x x]
  I⌉mu-dag u Išu-zu-bu ni in ⌈x⌉ [x x (x)]
  mu⌉-kin7 Idag-a-mu a-šú šá Idag-⌈tin⌉-s[u-e a Igal-šú-dmaš]
20 [x x] ⌈x x a-šú šáIdag-mu-[x Ire-mut-dingirmeš a-šú šá]
  [I]si-lim-den a sanga-dinanna-tin.ti[rki]
  [Idut]u-a-ùru a-šú šá Iden-mu a Ida-bi-bi [Iden-it-tan-nu a-šú]
  [šá] Ila-ba-ši a Iìr-dbad Iki-de[n/a[g-tinumbisag a-šú]
Rd. [šá] Ibašá-a a Ie-diškur sip:par(Text: UD-ME)ki ⌈ iti.kin u[d.x.kam]
25 [mu].13.kam Ida-ri-isic-muš lugal eki u [kur.kur]
l. Rd. [PN ina den dag u lu]gal it-te-me [                                       ]
  [              ] ina? áš-bi ⌈x⌉ [                                       ]
TRADUCTION
“[4]2 Kor Datteln, Abgabeauflage für ein Fe[ld in der F]lur von Tîl-gubbi, Provinz Sippar, [(Guthaben) von Nidin]ti-Marduk, Sohn des Šamaš-šu[mu-lîšir aus der Familie Ile’i]-Marduk, zu Lasten von Id[din-Nabû, Sohn des ..., und Šû]zubu, Sohn des Hašdâja: [Im Monat x] werden sie die 42 Kor [Dat]teln [...] mit einer einzigen Lieferung [zahlen ...] ... zwei [... p]ro 100 Kor (Datteln) [werden sie] zweieinhalb Schekel [(Silber) (anstelle der) ''eingemachten frischen Datteln''] (und) 20 Ladungen Feuerholz zusätzlich [zahlen. ...] ein Spaten, zwei Minen [...] ein ... [...] ... auf dem Feld des Nidinti-[Marduk ...] Für sechs Jahre werden [Iddin-Nabû und] Šûzubu (dort) wohnen [...] sechs Jahre darauf [...] eine Mine weißen Silbers dem Ni[dinti-Marduk], fünf Kor Datteln für die “Ansässigen", die [...] Iddin-Nabû und Šûzubu ... [...].
Zeugen: Nabû-aplu-iddin, Sohn des Nabû-balâ[ssu-iqbi aus der Familie Rabâšu-ša-Ninurta; ...], Sohn des Nabû-šumu-[...; Rêmût-ilî, Sohn des] Silim-Bêl aus der Familie Šangû-Ištar-Bâbili; Šamaš-aplu-uṣur, Sohn des Bêl-iddin aus der Familie Dâbibî; [Bêl-ittannu, Sohn des] Lâbâši aus der Familie Arad-Ea; Itti-B[êl/Na[bû-balâṭu, der Schreiber, Sohn des] Iqîšâja aus der Iqbi?-Adad.
Sippar, [x.] Ulûlu, Jahr 13 Darius, König von Babylon und [der Länder].
[PN hat bei Bêl, Nabû und] dem König geschworen: [''...] im Beisein von [...''].”
REMARQUES
2) Die syllabische Schreibung von ugâru am Zeilenanfang ist bemerkenswert; es kann aber kaum anders ergänzt werden. Die Lesung des Zeilenendes beruht auf der Parallele in Zeile 24, die auch zeigt, daß UD nach nam (pîhâtu) nicht als ungewöhnliches phonetisches Komplement (nam sip-[parki]) oder als Anfang von UD.KIB.NUNki interpretiert werden kann. Die Wiederholung der fehlerhaften Schreibung ist bemerkenswert.
7) Es sollte natürlich 1et rittu sein; ein weiterer Hinweis, daß der Schreiber nicht über mäßig kompetent oder konzentriert war. Nach ina muhhi iltêt ritti erwartet man nur mehr das Verb, oder allenfalls eine Angabe, wo genau zu zahlen ist; ta (das Zeichen hat einen Winkelhaken zu viel) paßt zu keiner der beiden Möglichkeiten. Daher wird man das Zeichen entweder tilgen oder zu rittu dazuziehen müssen: rittu4-ta; eine solche Schreibung ist z.B. in Iraq 59, 126 Nr. 44: 2 zu finden.
8f.) Für die Ergänzung s. BM 42601+: 14 und den Kommentar zu dieser Zeile. Die Zeichen in Zeile 8 sind zum Teil über eine Rasur geschrieben.
11a) Diese Zeile ist zwischen die beiden Zeilen 11 und 12 rechts auf dem unteren Rand der Tafel wahrscheinlich nachträglich eingefügt worden.
14) ú-áš-bi-’ steht offenbar für uššabû; es liegt also eine jener inversen Schreibungen vor, wie sie im Neuassyrischen, aber nicht im Neubabylonischen häufig sind.
17) Die Emendation zu aššâbu (für dieses Wort s. Jursa, AfO Beih. 25, 8. 133) ist eine denkbare Lösung für die problematische Passage; vgl. aber zu Z. 27.
20f.) Ergänzt nach BM 42425+: 16f.
22) Die Ergänzung des Zeilenendes folgt BM 42335: 12.
24) Vielleicht besser Ikal!-diškur, Mudammiq-Adad, zu lesen.
BIBLIOGRAPHIE
M. Jursa, Das Archiv des Bêl-rêmanni. Istanbul, Nederlands Historisch-Archaeologisch Instituut Leiden, Nederlands Instituut voor het Nabije Oosten, 1999: Tafel LII (copie) & 227 (transcription); 249
 
  • [+]
plan du site