découvrir l'empire achéménide actualités
ACHEMENET
site fondé par Pierre Briant
L'empire perse achéménide
du Bosphore à l'Indus
de 550 à 330 avant notre ère
 rechercher
 
Publications
Musée achéménide et ressources iconographiques
Sources textuelles
 
 
 
 mon espace
Vous n'êtes pas identifié
J'ai mon espace
 

Veuillez saisir vos identifiants pour accéder à votre espace.

J'ai oublié mon mot de passe
 

Votre mot de passe va vous être envoyé.
Veuillez indiquer votre email.

Je n'ai pas d'espace
 

Veuillez indiquer votre email et saisir un mot de passe d'au moins 6 caractères pour créer votre espace.

Traitement en cours...
 
Changer mon mot de passe
 

Veuillez indiquer votre mot de passe actuel et saisir un nouveau mot de passe d'au moins 6 caractères.

Changer mon email
 

Veuillez indiquer votre mot de passe actuel et saisir un nouvel email valide.

retourner aux dossiers
 
 
 
 
x

Créer mon espace

En créant votre espace vous pouvez mémoriser les fiches de manière permanente et les rappeler d'une session l'autre.

  • Cliquez sur l'onglet "Je n'ai pas d'espace".
  • Saisissez votre adresse mail et un mot de passe d'au moins 6 caractères.
  • Cliquez sur le bouton "créer".
  • Une demande de confirmation vous sera envoyée par mail. Vous devrez cliquer sur le lien interne afficher dans ce mail pour activer votre espace.

Modifier mes identifiants

Vous devez auparavant être connecté à votre espace.

  • Cliquez sur votre email qui apparaît en haut à gauche du panneau "mon espace".
  • Pour changer votre mot de passe cliquez sur l'onglet "Changer mon mot de passe".
  • Pour changer votre adresse mail cliquez sur l'onglet "Changer mon email".

Créer un dossier

Vous pouvez classer vos fiches dans des dossiers. Pour Créer un dossier :

  • Cliquer sur ce bouton pour créer un nouveau dossier.
  • Saisissez un nom de dossier.
  • Cliquez sur le bouton "ok" pour créer le dossier.
  • Cliquez sur le bouton "-" ou "x" pour abandonner la procédure.

Renommer un dossier

  • Cliquer sur ce bouton pour éditer le nom du dossier.
  • Saisissez un nouveau nom.
  • Cliquez sur le bouton "ok" pour enregistrer la modification.
  • Cliquez sur le bouton "-" pour abandonner la procédure.

Supprimer un dossier

Cette action supprime toutes les fiches mémorisées dans le dossier.

  • Cliquer sur ce bouton pour supprimer le dossier.
  • Cliquez sur le bouton "-" pour abandonner la procédure.
  • Cliquez sur le bouton "x" pour supprimer la procédure.

Mémoriser une fiche

Depuis la fiche :

  • Cliquer sur ce bouton situé en haut à droite de la fiche.
  • Dans la liste déroulante qui apparaît à côté du bouton, sélectionnez le dossier dans lequel vous souhaitez enregistrer la fiche .
  • Le message "document enregistré" apparaît en remplacement de la liste pour vous confirmer que l'action a été effectuée.

Déplacer une fiche

Depuis mon espace :

  • Ouvrez le dossier où se trouve la fiche à déplacer en cliquant sur le nom du dossier.
  • Cliquez sur la petite flèche en haut à droite du contenu du dossier.
  • Dans la liste qui se déroule, cliquez sur le dossier de destination.

Supprimer une fiche

Depuis mon espace :

  • Ouvrez le dossier où se trouve la fiche à supprimer en cliquant sur le nom du dossier.
  • Cliquez sur la petite flèche en haut à droite du contenu du dossier.
  • Dans la liste qui se déroule, cliquez sur "supprimer ce document".
 

Berel' : le site

Entre 1998 et 1999 une équipe internationale composée de l'Institut d'Archéologie A. Kh. Margulan de la République du Kazakhstan, de la Mission Archéologique Française en Asie centrale et du Centro Studi Ricerche Ligabue avec la participation et d'une série d'institutions scientifiques sous la direction de Z. S. Samashev et H.-P. Francfort, réalisa une fouille de kourganes des anciens nomades de l'âge du fer à Berel', dans la région de Katonkaragay sur le territoire de l'Altaï kazakhstanais. L'un de ces kourganes, le n° 11, avait gardé une lentille de pergélisol (ang. permafrost, russe merzlota) conservant des vestiges organiques. Notre fouille est la plus récente d'une série d'excavations de kourganes gelés de Russie, dont les plus connus sont ceux de Pazyryk, Touekta, Bashadar, anciennement fouillés par le Musée de l'Ermitage, et ceux du plateau d'Ukok, étudiés par l'Institut d'Archéologie et d'Ethnographie de Novosibirsk au début des années 1990.

TECHNIQUE DE FOUILLE

La fouille d'une tombe gelée et de la fosse aux chevaux (13 en tout) d'un kourgane comme le n° 11 de Berel', est complexe, car il est inhabituel de mettre au jour des animaux et leur pelage, ainsi que des textiles et des pendeloques en bois, avec des contraintes de température qui empêchent que l'on prenne le temps de procéder aux dégagements lents normalement attendus en archéologie. Il fallut donc relever en place toutes les informations accessibles sur les objets et les chevaux, et découper ensuite soigneusement des blocs pour les entreposer dans un camion frigorifique loué à la capitale provinciale, et aller les ranger à -20 °C dans une chambre froide spécialement importée de France à Almaty. Dès janvier-février 2000, l'équipe se retrouva à Almaty pour procéder à la fouille en laboratoire des blocs qui furent sortis l'un après l'autre de la chambre froide. Puis, après décongélation, ils furent étudiés et fouillés, face et dessous, par les zoologistes, biologistes, vétérinaires, ainsi que par les restaurateurs (J. Vasquez, C. Relier, K. Altynbekov).

ANALYSE

Ce travail de fouille différée minutieuse et les analyses de laboratoire qui sont toujours en cours ont permis une collecte d'informations qui se révèle dès aujourd'hui exceptionnelle, à un stade encore très préliminaire. À ce jour, les 40 kg d'échantillons organiques prélevés sur les chevaux ont été répartis entre l'Institut de Pathologie du Cheval de Caen (AFSSA-Dozulé), l'Institut National de Recherche Agronomique et l'École Nationale Vétérinaire de Maison Alfort, et d'autres sont dans des Instituts au Kazakhstan. Comme rien n'est demeuré d'utilisable des chevaux découverts jadis ou naguère dans les fouilles de l'Altaï russe, nous attendons beaucoup des analyses des organes prélevés, des contenus des viscères, du sang même, tant dans le domaine de la parasitologie que pour la virologie, la bactériologie et la génétique. Les chevaux, par exemple, proviennent-ils de troupeaux apparentés ou très différents? peuvent-ils être les chevaux d'alliés lointains? Les anthropologues, biologistes, parasitologues, médecins légistes ont traité les échantillons provenant des corps humains, en une opération coordonnée par le Dr E. Crubézy, qui a lui-même fouillé le sarcophage.

DATATION

Une date absolue a été définie de manière préliminaire pour le kourgane n° 11 : 294 avant J.-C.. La corrélation de ces données révèle la place du kourgane n° 11 de la nécropole de Berel' parmi des monuments contemporains de l'Altaï : il est de 20 ans plus récent que les kourganes de Ak-Alakha 1, de Kuturguntas et de 20 ans plus ancien que Ak-Alakha 3.

HISTOIRE DE LA RECHERCHE

Le site de Berel', se trouve dans l'Altaï, donc loin à l'est des frontières de l'empire achéménide, dans la vallée de la Bukhtarma, seule rivière à offrir une voie de pénétration venant de l'Ouest dans cet énorme massif montagneux. Là, le Kazakhstan confine à la Russie et à la Chine, non loin de la Mongolie. C'est d'ailleurs de cette vallée de la Bukhtarma, peut-être de Berel' même, que provient un daim bondissant achéménide en argent doré du musée de l'Ermitage, reste de l'anse d'une amphore perdue qui démontre, depuis son acquisition en 1735, la circulation d'objets perses vers la lointaine Sibérie. Un miroir de bronze trouvé à Maiemir, localité située dans la même vallée en aval de Berel', a jadis aidé Grjaznov à définir la phase ancienne du "style animalier scythe-sibérien", qu'il baptisa "étape d'Arzhan-Maiemir" ; ce miroir est orné de six cerfs dressés sur les pointes des sabots, leur œil est rond et les bois rejetés en arrière au-dessus d'une saillie du garrot. Nos récentes recherches à Maiemir même, en 1997, nous ont permis de découvrir, entre autres, un cerf de ce même style gravé sur une paroi des pointements rocheux proches du cimetière antique.

LE CIMETIERE SCYTHE DE BEREL

Le kourgane, sélectionné dès 1997 pour son potentiel à conserver des matières organiques gelées, est situé dans un cimetière d'une trentaine de tombes, sur une terrasse de la rivière à 1 200 m d'altitude, en vue des cimes enneigées de l'Altaï qui barrent l'horizon vers le nord. Au sud, vers l'aval, se dressent les monts Targabatay qui tracent la frontière avec la Chine. Ce kourgane, le n° 11, est placé à la tête d'un alignement de huit de ces tumuli scythes, dont le premier avait V. Radloff en 1865, après un sévère pillage ; les ultimes dépouilles en furent fouillées en 1958 par V. Sorokin. Le kourgane fouillé par notre équipe mesure 23 m de diamètre et s'élève à 2,5 m au-dessus du sol actuel.

Henri-Paul Francfort (CNRS)
 
Fouille du bloc à Amalty
Début des fouilles
L'équipe du laboratoire à Amalty
Kourgane, vue générale
plan du site