discover the achaemenid empire news
ACHEMENET
website founded by Pierre Briant
The Achaemenid Persian Empire
from the Bosphorus to the Indus
river, from 550 to 330 B.C.
 search
 
Publications
Achaemenid museum and Iconographic resources
Textual sources
 
 
 
 my space
You are not connected
I have my space
 

Please enter your identifiers to connect to your space

I forgot my password
 

You will be sent your password
Please type your emai.l

I create my space
 

Please type your email and a password of at least 6 characters to create your space.

Processing...
 
Change my password
 

Please type your password et a new one with at least 6 characters.

Change my email
 

Please type your password and a new valid email

back to folders
 
 
 
 
x

Créer mon espace

En créant votre espace vous pouvez mémoriser les fiches de manière permanente et les rappeler d'une session l'autre.

  • Cliquez sur l'onglet "Je n'ai pas d'espace".
  • Saisissez votre adresse mail et un mot de passe d'au moins 6 caractères.
  • Cliquez sur le bouton "créer".
  • Une demande de confirmation vous sera envoyée par mail. Vous devrez cliquer sur le lien interne afficher dans ce mail pour activer votre espace.

Modifier mes identifiants

Vous devez auparavant être connecté à votre espace.

  • Cliquez sur votre email qui apparaît en haut à gauche du panneau "mon espace".
  • Pour changer votre mot de passe cliquez sur l'onglet "Changer mon mot de passe".
  • Pour changer votre adresse mail cliquez sur l'onglet "Changer mon email".

Créer un dossier

Vous pouvez classer vos fiches dans des dossiers. Pour Créer un dossier :

  • Cliquer sur ce bouton pour créer un nouveau dossier.
  • Saisissez un nom de dossier.
  • Cliquez sur le bouton "ok" pour créer le dossier.
  • Cliquez sur le bouton "-" ou "x" pour abandonner la procédure.

Renommer un dossier

  • Cliquer sur ce bouton pour éditer le nom du dossier.
  • Saisissez un nouveau nom.
  • Cliquez sur le bouton "ok" pour enregistrer la modification.
  • Cliquez sur le bouton "-" pour abandonner la procédure.

Supprimer un dossier

Cette action supprime toutes les fiches mémorisées dans le dossier.

  • Cliquer sur ce bouton pour supprimer le dossier.
  • Cliquez sur le bouton "-" pour abandonner la procédure.
  • Cliquez sur le bouton "x" pour supprimer la procédure.

Mémoriser une fiche

Depuis la fiche :

  • Cliquer sur ce bouton situé en haut à droite de la fiche.
  • Dans la liste déroulante qui apparaît à côté du bouton, sélectionnez le dossier dans lequel vous souhaitez enregistrer la fiche .
  • Le message "document enregistré" apparaît en remplacement de la liste pour vous confirmer que l'action a été effectuée.

Déplacer une fiche

Depuis mon espace :

  • Ouvrez le dossier où se trouve la fiche à déplacer en cliquant sur le nom du dossier.
  • Cliquez sur la petite flèche en haut à droite du contenu du dossier.
  • Dans la liste qui se déroule, cliquez sur le dossier de destination.

Supprimer une fiche

Depuis mon espace :

  • Ouvrez le dossier où se trouve la fiche à supprimer en cliquant sur le nom du dossier.
  • Cliquez sur la petite flèche en haut à droite du contenu du dossier.
  • Dans la liste qui se déroule, cliquez sur "supprimer ce document".
 
 
archaeological sites

les qanâts

vue aérienne d'un groupe de qanâts

vue aérienne d'un groupe de qanâts © IFAO / J.-F. Gout

Les choix opérés à ‘Ayn-Manâwir pour collecter et conduire les eaux jusqu'aux parcelles à irriguer sont des combinaisons de plusieurs dispositifs choisis parmi un petit nombre de variantes techniques en fonction de la géomorphologie de l'environnement immédiat.

Dans tous les systèmes, on rencontre successivement :

a) La collecte de l'eau dans l'aquifère : par percolation sur les parois d'un tunnel ou d'une fosse ou par captage des eaux d'un puits artésien. Les types d'ouvrages observés à ‘Ayn-Manâwîr sont les suivants :
- le puits sur source artésienne
- la qanât traditionnelle
- les variantes locales de la qanât
- la combinaison puits-qanât
- la combinaison qanât-puits

La qanât traditionnelle est une galerie drainante creusée à travers l'aquifère gréseux. Ces galeries se lisent à la surface du terrain par l'alignement des déblais de leur creusement, en tas plus ou moins continus rejetés autour de puits régulièrement espacés. L'ouverture de ces puits est aménagée par la construction d'un regard en briques crues, qui dépasse le niveau du sol environnant. Sa forme usuelle est rectangulaire, mais peut être carrée ou ovale.
L'eau qui suinte des parois du tunnel est collectée sur le sol plat de la galerie. Elle s'écoule naturellement du fait de la faible pente du tunnel vers l'aval, où la galerie se transforme en général en fossé ouvert qui conduit l'eau vers les terrains à irriguer.

intérieur d'une qanât qanât MQ4 vases céramiques
intérieur d'une qanât
© IFAO
qanât MQ4 : ouverture dans la galerie principale d’un conduit secondaire, tentative inaboutie de drainer l’eau résiduelle peu avant l’abandon de l’ouvrage © IFAO extrémité du conduit secondaire : vases céramiques sur les déblais du creusement, laissés sur place lors de l’abandon de l’ouvrage © IFAO

b) Le système de contrôle du débit : bassins et barrages : la gestion de l'irrigation implique la maîtrise des quantités d'eau dirigées vers les différentes parcelles comme nous le montrent nombre de contrats consignés sur les ostraca. Le bassin, remarquablement bien conservé, situé au débouché de la qanât "MQ5" est l'exemple type de tels dispositifs. Le débit de sortie est contrôlé par une "vanne" simple, formée d'une dalle de grès dressée, percée d'un trou cylindrique près de son bord supérieur. On imagine aisément le bouchon amovible qui devait équiper cette ouverture.

c) En aval des systèmes de contrôle du débit se trouve en général un répartiteur qui divise le flux vers plusieurs chenaux d'irrigation, simultanément ou successivement. Ces dispositifs qui utilisent blocs et dalles de grès sont en général très mal conservés, victimes de l'érosion éolienne.

d) Les chenaux principaux du réseau d'irrigation sont renforcés par des éléments en pierre et parfois équipés de tuyaux, les rigoles secondaires courent à même le sol cultivé. À côté des deux systèmes de cultures majeurs, les champs ouverts et les jardins clos, on observe également des plantations isolées de palmiers ou d'arbustes le long du parcours aérien de l'eau, dès le débouché des qanâts.

qanât MQ13 bassin de retenue réseau d'irrigation
reconstitution 3D de la qanât MQ13
en rouge: plan de faille © IFAO
bassin de retenue situé au débouché
de la qanât MQ5 © IFAO
réseau d'irrigation
(Bousquet 1996)

Michel Wuttmann (IFAO) / 2001

site map